DSCF2997.jpg
  • FB Zoé Malouvet

Deuxième album

Dans ces « mots roses », album à paraître en 2022, on retrouve la mélancolie qui caractérise Zoé Malouvet depuis ses débuts, agrémentée d’une ironie qui laisse transparaître ce que d’aucuns nommeraient « la maturité ». Accompagné de pas moins de dix musiciens, cet album nous fait découvrir quinze nouvelles chansons. Le sentiment renouvelé que Zoé livre quelques-uns de ses secrets avec une force et une sincérité rare nous emportera au plus proche des fêlures de l’âme humaine. 

Si ses textes sont souvent écrits à la première personne, chacune de ses chansons se présente comme une adresse à l’autre, teintée d’amour, de regret, de colère, ou simplement comme un hommage ; elle sait mettre en ordre et en rimes ces « mots roses » qui nous traversent comme la « flèche de Cupidon » qu’une âme mystérieuse aura osé voler.

CHANSONS FRANCAISES

logo.png

Pour Zoé Malouvet, la musique est une langue maternelle. Née dans une famille de musiciens, la mélodie est son moyen d’expression depuis sa plus tendre enfance. Ce n’est qu’à l’âge de 23 ans que l’écriture prendra place dans ses compositions, initiant alors le désir de chanter. L’artiste dit souvent que c’est l’illusion d’une réalité qui la perdait, qui a impulsé l’écriture comme une sorte de lettre adressée à elle-même. « Écrire pour ne pas mourir » comme le chantait Anne Sylvestre, voilà qui résume bien l’enjeu existentiel de l’écriture pour Zoé.

 

Après un premier album et quelques années sur scène, le choix s’est imposé de ne plus incarner elle-même la belle illusion inhérente à tout spectacle, afin qu’elle retrouve ce lieu de l’intime nécessaire à sa créativité. Ce qui semblait être une rupture dans sa carrière artistique ne fût qu’un retour à l’introspection qui nourrit si joliment ses textes et sa musique. Elle nous offre ainsi un second album dont la musicalité et la sincérité nous consolera pour un bon moment (jusqu’au prochain ?) de son absence des scènes de la chanson française.